L’Enfant du mistral

En 1898, Barjols compte parmi les plus riches villages de Provence. Cette prospérité, ses habitants la doivent à la puissante confrérie des tanneurs qui se livrent entre eux une guerre sans merci. C'est donc la stupéfaction lorsque survient la mort, dans un incendie criminel, d'un riche patron, Jacques de Farderie. La petite Mireille, qui a vu partir le feu, est tenue au silence. Sa mère, Sarah, est juive et elle craint d'être tuée, ou au mieux de perdre son travail de gantière.
Si le village de Barjols rayonne de mille richesses au grand jour, un monde d'ombres le mine, que ses habitants vont bientôt découvrir, horrifiés...

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site