fabriquer du compost

Liste des déchets organiques compostables et non compostables

Veillez à équilibrer le mélange et à éliminer les déchets non compostables.

Quels sont les déchets du jardin pouvant être intégrés au compost ?

Cendres grises sur fond blanc

Types de déchets Compostables Non compostables
Déchets de cuisine
  • Coquilles d'œufs (à concasser).
  • Épluchures.
  • Pelures de fruits et légumes.
  • Sachets de thé.
  • Marc et filtres à café.
  • Coquillages.
  • Pain rassis.
  • Déchets carnés (gras, couenne).
  • Arêtes de poisson à broyer.
  • Restes de repas.
  • Os.
  • Huiles végétales.
  • Laitages.
  • Matières grasses.
  • Ail.
  • Restes liquides (soupes, sauces...).
  • Métaux, boîtes de conserve.
Déchets de jardin
  • Feuilles mortes.
  • Tontes de pelouse.
  • Tailles de haies.
  • Branchages.
  • Fleurs/plantes coupées/fanées.
  • Paille et foin.
  • Écorces d'arbres.
  • Déchets du potager.
  • Aiguilles de pin.
  • Mauvaises herbes sans graines.
  • Bois traité.
  • Bois non broyé.
  • Terre, Argile, Sable.
  • Charbon de bois.
  • Excréments d'animaux.
  • Litières chimiques.
  • Végétaux traités, végétaux malades.
  • Mauvaises herbes avec graines.
  • Plantes rampantes.
  • Résineux.
Autres sortes de déchets
  • Cendres de bois froides.
  • Sciures et copeaux de bois.
  • Serviettes et Mouchoirs en papier.
  • Papiers et cartons non imprimés.
  • Essuie-tout.
  • Fumiers d'animaux.
  • Litières naturelles.
  • Matières synthétiques : nylon, plastiques, caoutchouc, porcelaine.
  • Couches de bébé.
  • Mégots.
  • Charbon de barbecue.
  • Poussière et sacs aspirateurs.
  • Papier et cartons imprimés, Magazines, journaux.
  • Bois de palettes, contre-plaqué.

Bon à savoir : La tonte de pelouse est à mettre en quantité modérée. Si votre gazon vient d'être traité, évitez de jeter votre tonte dans le tas de compost.

Quel mélange pour le compostage des déchets organiques ?

Les trois éléments qui vous assurent un bon compostage des déchets organiques sont : le carbone, l'azote et l'air.

  • Il faut respecter cet équilibre, 2/3 de déchets secs pour 1/3 de déchets humides.
  • L'association de ce mélange est essentielle dans la fabrication du compost.

En triant vos déchets, en équilibrant le mélange, vous optimisez les chances de réussir votre compost.

 

 

https://compost.ooreka.fr/comprendre/compostage-dechets-organique

 

 

Fabriquer du compost

 

Le compostage est une technique de recyclage des déchets organiques permettant, sur la base d’une transformation biologique, d’obtenir un fertilisant naturel et de qualité.

Il est idéal pour se débarrasser de façon utile des déchets végétaux après la tonte de la pelouse mais aussi de vos feuilles, de vos épluchures de pommes de terre, de votre marc de café, etc.

Il participe ainsi efficacement à la diminution des déchets jetés à la poubelle.

Cependant, la technique ne s’improvise pas et réclame quelques connaissances et une mise en pratique assez rigoureuse.

Voici nos conseils et méthodes pour bien fabriquer du compost.

1Choisissez votre méthode de compostage

Deux méthodes de compostage domestique sont à retenir :

  1. En tas, les déchets sont entassés directement sur le sol :
    • La proximité de la terre favorise le développement des organismes.
    • Le volume de compost peut varier sans difficulté.
    • Il est par contre exposé aux intempéries et à l’assaut des rongeurs et autres bêtes indésirables qui perturbent ainsi son équilibre.
    • Le tas est exposé au regard.
    • La fermentation ne se fait qu’au bout de 6 mois minimum.
  2. En bac, les déchets sont regroupés dans un contenant appelé composteur (bois, plastique ou métal) :
    • Le taux d’humidité se régule plus facilement.
    • Il n’attire pas animaux errants et rongeurs.
    • Il est plus discret.
    • La fermentation est terminée au bout de 4 mois.

Dans les 2 cas, choisissez un emplacement à l’abri du vent, éloigné de votre maison et de celle de vos voisins.

Le compostage domestique

Faire un composteur

2Fabriquez votre compost

  • Mélangez des déchets d’origine différente :
    • Un tiers de nos déchets sont concernés : épluchures de légumes, marc de café, coquilles d’œufs, fruits pourris, pain, essuie-tout… Et aussi nos déchets de tonte, les feuilles mortes, les mauvaises herbes, etc.
    • Un bon compost réunit des déchets carbonés (feuilles mortes, copeau, papier), des déchets azotés (herbe, déchets cuisine).
  • Sont à proscrire :
    • les feuilles vernissées (lierre, laurier...) qui se décomposent mal ;
    • les déchets de résineux (y compris les aiguilles de pin) qui vont générer une substance toxique en se décomposant ;
    • les racines de liseron ;
    • les plantes traitées, si vous voulez un compost bio ;
    • les déchets durs (os, grosses branches, coquilles d'huîtres et même écorces de melon) qui doivent être broyés ;
    • les viandes qui attirent les animaux ;
    • les déchets plastiques, les verres et les métaux.
  • Aérez très régulièrement le compost en le retournant avec une bêche.
  • Maintenez un taux d’humidité moyen pour conserver les micro-organismes en vie et un processus de fermentation satisfaisant :
    • Pour le diminuer, couvrez d’une bâche votre compost.
    • Pour l’augmenter, arrosez-le un peu.

Astuce : si votre volume de déchets de tonte est important, étalez son incorporation et laissez-le sécher entre-temps.

 

https://compost.ooreka.fr/fiche/voir/137901/fabriquer-du-compost

 

Utilisation du compost

 

uelles utilisations du compost ?

Utilisation du compost

Meilleures périodes pour l'utiliser : en automne pour protéger vos plantations et au printemps pour entretenir votre jardin.

  • Avant la maturation, de 3 à 5 mois, le compost est idéal pour le paillage :
    • Au pied d'arbustes, dans la terre ou au pied des plantes, cela crée un amendement organique gratuit et 100% naturel.
    • Ce paillage permet de garder une humidité nécessaire aux plantes et empêche la pousse de mauvaises herbes.
  • Après maturation (> 6 mois) :
    • Il faut toujours incorporer le compost à la terre sur une profondeur de 10 à 15 centimètres.
    • Vous pouvez également faire le mélange directement avec la terre avant de replanter les végétaux.

Quand utiliser son compost et quelle quantité apporter ?

Types de végétal Apport en compost Période d'utilisation
Arbustes, plantes grasses Nul --
Arbustes quand la terre est déjà riche Nul --
Arbustes des sous-bois (hortensias, viornes...) 1 à 3 kg/m² par an. De janvier à mars et d'octobre à décembre.
Arbres fruitiers 1 à 3 kg/m² par an. De janvier à mars et d'octobre à décembre.
Petits fruits 3 à 5 kg/m² par an. De mars à mai.
Légumes peu exigeants : ail, oignon, échalote, navet, radis, mâche Nul. --
Légumes : artichaut, aubergine, chou, courgette, épinard, poireau, pomme de terre, potiron 3 à 5 kg/m² par an. De février à mai.
Légumes : betterave, carotte, haricot, laitue, pois 1 à 3 kg/m² par an. De février à mai.
Les rosiers 1 à 3 kg/m² par an. De février à avril.
Les fleurs en général 1 à 3 kg/m² par an. De mars à mai et d'octobre à novembre.

Bon à savoir : vous pouvez utiliser le paillage ou mulching comme complément du compostage. Vous évitez ainsi de saturer votre composteur. Vous bénéficiez également d'une protection supplémentaire pour vos sols pour permettre une meilleure fertilisation à long terme.

https://compost.ooreka.fr/comprendre/utilisation-du-compost

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site