Propriétés du gingembre

Le gingembre officinal est l’une des principales plantes médicinales utilisées dans la médecine indienne dite "ayurvédique", l’une des plus anciennes médecines au monde. Des textes datant de plus de 3 000 ans recommandaient déjà le gingembre pour des maux variés, comme les nausées, migraines et soucis intestinaux.

Originaire d’Inde, de Chine et de Malaisie, le gingembre fut aussi l’une des premières épices orientales à être consommées en Europe, où il a été apporté par des marchands arabes il y a 2 000 ans.

Le point sur les différentes vertus de ce végétal, mais aussi sur ses effets indésirables.

Gingembre et digestion

Le gingembre a indéniablement des effets positifs sur la digestion :

  • Il soulage les écœurements et les vomissements lié à la grossesse ou au mal de transport.
  • Il réduit les nausées suscité par la chimiothérapie, ou apparaissant après une opération.
  • Il facilite la digestion.
  • Il aide à évacuer les gaz intestinaux.
  • Il combat les insuffisances biliaires et pancréatiques.
  • Il protège la muqueuse de l’estomac des brûlures désagréables.
  • Il stimule l’appétit.

Autres vertus du gingembre

Outre ses bienfaits sur la digestion, le gingembre est efficace sur de nombreux troubles :

  • Il diminue le taux :
    • de cholestérol ;
    • de triglycérides, qui sont, comme le cholestérol, des composés lipidiques (graisses) de l'organisme ;d'acides gras.
  • Ses propriétés anti-inflammatoires en font un allié dans les douleurs et les symptômes des rhumatismes inflammatoires.
  • Il soulage les problèmes circulatoires.
  • Il fait baisser la fièvre.
  • Il combat les douleurs.
  • Il a des propriétés antibactériennes et antivirales.
  • Il soulage la toux, soigne rhumes et états grippaux, angines et petits troubles respiratoires.
  • Il est parfois utilisé pour arrêter les saignements d'une plaie.
  • Il est un excellent tonifiant et fortifiant de l’organisme, permettant aux personnes affaiblies de mieux lutter contre les maladies.

Bon à savoir : actuellement des recherches sont en cours pour tester d’éventuelles vertus anti –cancer du gingembre, en particulier pour les cancers du côlon et des ovaires.

Aphrodisiaque, le gingembre ?

Depuis l'Antiquité, les écrivains et médecins évoquent la vertu aphrodisiaque du gingembre. Le Kamasutra fait également allusion à cette plante. Il parait même qu'une célèbre comtesse, Madame du Barry, en donnait à chacun de ses amants :

  • Cette vertu pourrait être liée au fait que le gingembre est unvasodilatateur :
    • Cela signifie qu'il dilate les vaisseaux sanguins.
    • Ainsi, le sang circule mieux et cela peut avoir pour effet, entre autres, de stimuler l'appétit sexuel.
  • Le gingembre est également riche en magnésium, minéral qui aide à lutter contre le stress. Or, c'est bien connu, la libido est boostée lorsqu'on est détendu.

Toutefois, cette propriété n’est pas prouvée scientifiquement. En effet, si certaines études ont confirmé sa réputation d'aphrodisiaque, montrant même une action bénéfique sur la fertilité, d’autres travaux affirment le contraire.

Gingembre : quels risques ?

On peut consommer le gingembre à peu près sans risque. Cependant :

  • Chez certaines personnes, des diarrhées légères ou des brûlures gastriques peuvent survenir en cas de consommation excessive.
  • Les personnes qui subiraient ces désagréments lors des premières utilisations peuvent réduire les doses le temps que leur organisme s’habitue, puis ré-augmenter progressivement.
  • Attention, le gingembre à hautes doses est déconseillé aux personnes ayant des calculs biliaires. Il semblerait que le végétal favorise leur formation.
  • Différentes propriétés attribuées au gingembre, notamment son action anticoagulante (il dilue le sang) et hypoglycémiant (il régule le taux de sucre dans le sang), laissent supposer que sa surconsommation pourrait interférer avec certains médicaments :
    • Par exemple, l'aspirine est également un anticoagulant. La mélanger au gingembre pourrait diluer excessivement le sang et provoquer des risques d'hémorragie.
    • Il est ainsi déconseillé de consommer du gingembre avant une opération chirurgicale.
    • En outre, associé à des médicaments hypoglycémiants, le gingembre peut favoriser la survenance d'une crise d'hypoglycémie.

Pour approfondir le sujet :

 

https://digestion.ooreka.fr/astuce/voir/272586/proprietes-medicinales-du-gingembre

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×